Jardin

Les 3 astuces imparables de ma grand-mère pour vaincre enfin la moniliose de votre cerisier

La moniliose est une maladie fongique qui peut sérieusement endommager vos cerisiers, entraînant la pourriture des fruits et la mort des branches.

Si vous êtes jardinier amateur ou expérimenté, il est indispensable de savoir comment lutter efficacement contre cette maladie pour protéger vos arbres et garantir une récolte abondante.

Comprendre la moniliose du cerisier

La moniliose, aussi connue sous le nom de pourriture brune, est une maladie fréquente des cerisiers qui peut gravement impacter votre récolte.

Caractérisée par des fruits desséchés et momifiés restant attachés à l’arbre ainsi que des brûlures sur les branches, cette maladie fongique se propage rapidement d’un arbre à l’autre.

Symptômes de la moniliose

La moniliose se manifeste principalement par :

  • Des fruits flétris qui restent attachés aux branches.
  • Des taches brunâtres sur les fruits en développement.
  • Des brûlures sur les jeunes pousses et rameaux.

Propagation de la maladie

Le champignon responsable de la moniliose hiverne dans les fruits momifiés et les branches infectées.

Au printemps, les spores sont transportées par le vent et l’eau, infectant les nouvelles fleurs et les fruits en développement si les conditions sont humides.

moniliose sur le cerisier

Astuces pour prévenir et traiter la moniliose du cerisier

1/ Élaguer régulièrement votre cerisier

Un bon élagage permet d’aérer la canopée de l’arbre, réduisant ainsi l’humidité favorable au développement du champignon. Voici comment bien élaguer :

  1. Pratiquez l’élagage à la fin de l’hiver ou au début du printemps.
  2. Supprimez les branches mortes, malades ou qui se croisent.
  3. Assurez-vous que les branches restantes puissent bénéficier d’une bonne circulation d’air.

2/ Collecte des fruits tombés et branches affectées

Il est fondamental de ramasser régulièrement les fruits tombés au sol et de couper les branches montrant des signes de moniliose. Cela limite la propagation du champignon.

Détruisez ces éléments collectés pour éviter une recontamination.

3/ Utiliser un traitement préventif naturel

Pour renforcer les défenses naturelles de votre cerisier contre la moniliose, appliquez une décoction de prêle deux fois par an :

  1. En automne après la chute des feuilles.
  2. Au printemps avant l’apparition des premières fleurs.

Préparez la décoction en faisant bouillir 100g de prêle séchée dans 1 litre d’eau pendant 20 minutes puis laissez refroidir et filtrez avant de pulvériser sur l’arbre.

Optimiser votre récolte de cerises

Choix de l’emplacement

Les cerisiers s’épanouissent mieux dans des sols bien drainés et ensoleillés. Veillez à choisir un emplacement bénéficiant d’au moins six heures de soleil direct par jour et évitez les zones sujettes à l’engorgement.

Pour diversifier encore davantage votre jardin et profiter d’une variété de fruits, pensez également aux arbres fruitiers que vous pouvez planter en pot en juin.

Planter des arbres fruitiers en pot permet de maximiser l’utilisation de l’espace et d’ajouter de la diversité à vos récoltes, même dans les petits jardins ou sur les balcons.

Fertilisation judicieuse

Une fertilisation excessive en azote peut favoriser les maladies fongiques comme la moniliose.

Préférez une fertilisation équilibrée en utilisant des engrais organiques riches en phosphate et potasse pour encourager la floraison et la fructification.

Opter pour des variétés résistantes

Certaines variétés de cerisiers sont naturellement plus résistantes à la moniliose. Parmi les variétés recommandées figurent :

  • ‘Bigarreau Burlat’ : connue pour sa précocité et sa résistance naturelle.
  • ‘Montmorency’ : une variété acide adaptée aux climats froids.
  • ‘Stella’ : résistante au froid et aux maladies.

Actions simples pour une récolte abondante

En résumé, assurer la santé de votre cerisier nécessite quelques actions simples mais régulières :

  1. Élaguez et aérez la canopée annuellement.
  2. Collectez et détruisez les fruits tombés et branches malades.
  3. Utilisez des traitements naturels comme la décoction de prêle.
  4. Sélectionnez judicieusement l’emplacement et les variétés de cerisiers.
  5. Ajustez la fertilisation pour éviter les excès d’azote.

Grâce à ces mesures préventives et curatives, vous pouvez espérer une récolte riche en cerises succulentes tout en gardant vos arbres en pleine santé.

Camille

Camille est un passionné de jardinage et de plantes. Son amour pour la nature se reflète dans son engagement à cultiver des espaces verts luxuriants et diversifiés. Camille se présente plus en détail ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page