Quel système d’arrosage utiliser pour son jardin ?

Quel système d’arrosage utiliser pour son jardin ?

La conservation de l’aspect sain et verdoyant de votre jardin passe par un bon arrosage. Aujourd’hui, grâce aux nombreux systèmes d’arrosage automatique, vous pouvez dire adieu à la corvée de l’arrosoir. En plus de vous faciliter la vie, ils permettent d’éviter le gaspillage d’eau en apportant la juste quantité à vos plantes. Toutefois, étant donné que chaque système répond à un besoin spécifique, il faudra adapter l’arrosage aux spécificités de votre jardin. Voici les options qui s’offrent à vous.

Les systèmes d’arrosage de surface

L’arrosage automatique de surface peut être localisé ou rotatif et peut fonctionner à forte ou à basse pression en fonction du réglage. Le choix du modèle dépendra essentiellement de l’étendue de votre pelouse, mais sachez déjà que les arroseurs de surface conviennent particulièrement aux petites superficies.

Pour un jardin carré ou rectangulaire d’environ 300 m², vous pouvez opter pour les oscillants. Une rampe percée de buses oscillant autour d’un axe horizontal va projeter l’eau. Un arroseur rotatif est une bonne option pour les petites espaces allant jusqu’à 150 m².

Pour les zones étroites de votre jardin, optez pour un tuyau d’arrosage microporeux qui va humidifier lentement le sol. Vous pouvez également l’utiliser à l’envers pour arroser une haie. Si vous disposez d’une plus grande surface, il vaut mieux choisir un arroseur canon. Celui-ci est en mesure de couvrir un jardin jusqu’à 500 m².

Peu discret, l’arrosage automatique de surface manque d’esthétique, mais il s’agit de la solution la moins onéreuse. Il peut aussi souffrir de fuites en raison de ses nombreux raccords et au fait qu’il soit souvent conçu en plastique. Pour pallier à ce problème, de nombreux modèles d’électrovannes robustes sont disponibles sur RS Components. On parlera d’ailleurs de l’importance de cet accessoire plus bas.

Le système d’arrosage enterré

Beaucoup plus discret que l’arrosage de surface, ce dispositif est composé d’un réseau de canalisation souterrain alimentant les sorties réparties sur tout l’espace à arroser. Escamotables, les turbines ou tuyères ne sortent de terre que lors de l’arrosage du terrain. La question est maintenant de savoir s’il faut opter pour les tuyères ou les turbines.

Diffusant une pluie fine, les tuyères sont parfaites pour un arrosage partiel ou plein cercle. Elles sont conseillées pour les petits jardins aux formes complexes et qui comportent des massifs de fleurs. Si vous disposez d’une surface plus importante, optez pour les arroseurs à turbine.

Les arroseurs à turbines répandent l’eau à jet unique par de larges mouvements rotatifs. Avec une portée de 6 à 15 mètres, ils peuvent arroser un grand jardin. Le réglage de la portée et de l’angle du jet peut se faire grâces aux buses qui sont interchangeables.

Totalement invisible, un système d’arrosage enterré veillera à l’esthétique de votre jardin et s’avère très efficace. Couplé avec un programmateur pour réguler la durée et la fréquence d’arrosage, il est à la fois autonome est économique. Toutefois, si vous optez pour un système enterré, sachez qu’il faudra prévoir des travaux assez importants. Ainsi, avant de choisir entre un système d’arrosage enterré ou de surface, prenez le temps d’étudier la solution la mieux adaptée à votre terrain. Tenez également compte de sa topographie ainsi que de sa situation.

Les éléments indispensables d’un système d’arrosage

Faisant partie des éléments principaux d’un système d’arrosage, l’électrovanne couplée à un programmateur d’arrosage permet l’ouverture et la fermeture automatique de l’arrivée d’eau. Autrement dit, sans ces deux accessoires, l’arrosage automatique de votre jardin n’est pas possible. Et étant donné qu’un système d’arrosage peut comporter différents réseaux, il faudra penser à prévoir une électrovanne pour chacun. Sachez également qu’une électrovanne doit être utilisée avec un programmateur compatible pour pouvoir fonctionner. Il est donc plus judicieux d’acheter ces deux accessoires en même temps.

À ne pas confondre avec les minuteries ou les temporisateurs, le programmateur déclenche l’ouverture et la fermeture de l’eau. Il permet non seulement de régler la durée de l’arrosage, mais également de sélectionner les fréquences et horaires d’arrosage. La minuterie quant à elle exige un réglage manuel. Ce sera donc à vous de la déclencher et de choisir la durée de l’arrosage à l’aide d’une mollette. Ainsi, avec le minuteur, seule la coupure de l’eau se fait automatiquement. Dans tous les cas, ces accessoires vous permettent de gérer la quantité d’eau utilisée pour l’arrosage de votre jardin, et donc de réaliser des économies.

Quel système d’arrosage utiliser pour son jardin ?
N\\\\\\\'hésitez pas à noter cette page 🙂