5 bons réflexes pour préparer son jardin à l’arrivée du printemps

5 bons réflexes pour préparer son jardin à l’arrivée du printemps

Le printemps approche et la nature commence déjà à renaître. Les premiers bourgeons pointent et les jardiniers amateurs trépignent sans doute d’impatience devant ce spectacle. Pourtant, quelques semaines avant le printemps, il y a déjà beaucoup à faire dans le jardin. Il faut le préparer au début des beaux jours pour être sûr d’en profiter le mieux possible pendant l’été.

Tailler les rosiers

Évidemment, la première chose à faire à l’approche du printemps, c’est de tailler les rosiers et toutes les plantes qui en ont besoin. Les arbres aussi peuvent en avoir besoin, mais il faut garder à l’esprit que chaque type de plante aura des besoins différents. Dans presque tous les cas, il sera néanmoins nécessaire de couper les bois morts et de rafraîchir la plante pour qu’elle reparte facilement sans s’épuiser dès que la température grimpera.

Nettoyer la terrasse et les allées

Ici, il est moins question de jardinage, mais cela reste une étape indispensable pour pouvoir profiter de son jardin le mieux possible pendant les beaux jours. Effectivement, nettoyer les allées, la terrasse et le mobilier permet d’en augmenter la durée de vie, mais aussi d’éviter qu’ils ne deviennent glissants et dangereux. Consultez donc un comparatif pour choisir le meilleur nettoyeur à haute pression pour pouvoir tout nettoyer en quelques heures seulement.

Entretenir le gazon

Malgré tous vos efforts, il est fort probable que votre gazon ait souffert de l’hiver. Dès que le printemps approche, commencez donc par le tondre très court. Ensuite, ajoutez-y de l’engrais ou du fumier pour revitaliser la terre. Enfin, vous pouvez semer quelques graines afin de combler les éventuels trous. Ainsi, dès le mois d’avril, vous pourrez profiter d’un gazon en bon état après l’avoir à nouveau tondu.

Défricher le potager

Si vous avez bien protégé votre potager pendant l’hiver, cette étape ne devrait pas vous prendre trop de temps. Commencez par retirer toutes les mauvaises herbes et les racines mortes de votre potager. Aérez ensuite la terre en la retournant. Si vous avez fait du compost, ajoutez votre terreau pour nourrir la terre. Laissez-la ensuite reposer quelques semaines et vous n’aurez plus qu’à planter dès le mois de mars.

N’attendez pas trop pour planter

À la fin du mois de février et au début de mois du mars, les températures sont encore très basses dans certaines régions. Le risque de gel est également assez important. Néanmoins, il ne faut pas attendre trop longtemps pour planter, surtout si vous mettez en terre des plantes qui ont grandi en pot. Effectivement, les basses températures leur permettront de se concentrer sur le développement de leurs racines. Une étape importante qu’elles sautent quand le soleil du printemps les fait fleurir.

5 bons réflexes pour préparer son jardin à l’arrivée du printemps
N\\\\\\\'hésitez pas à noter cette page 🙂