Comment tailler un laurier rose ?

Comment tailler un laurier rose ?

Le laurier rose met des couleurs dans votre jardin. Et cet arbuste d’ornement décoratif fleurit depuis le printemps jusqu’au début de l’automne. Sa taille régulière permet d’en augmenter le volume, de faciliter la floraison et d’éliminer les branches trop menues. Pour la mener à bien, il faut procéder avec méthode.

Fréquence et hauteur de la taille

Il n’est pas recommandé de tailler trop souvent un laurier rose. S’il est planté en pleine terre, une taille tous les quatre à cinq ans est suffisante. La taille du laurier rose peut se faire à la fin de l’été et, si la saison est clémente, se prolonger jusqu’en octobre. Par contre, comme l’indique le site Maison.20minutes.fr, un laurier rose dans un pot ou un bac doit être taillé tous les deux ans environ. Dans ce cas, la taille doit se faire au début de l’automne.

Par ailleurs, les arbustes trop jeunes ne sont pas taillés. Il faut attendre, pour cela, qu’ils aient quatre ou cinq ans. Plantés en pleine terre, les lauriers roses doivent être taillés juste après la floraison.

Par ailleurs, il ne faut pas tailler cet arbuste trop court. Si vous le faites, vous sacrifiez de nombreux bourgeons, qui vont donner des fleurs à la fin de l’été ou au début de l’automne.

Au fur et à mesure de la croissance de cette plante très vigoureuse, les bourgeons, qui se situent à l’extrémité des rameaux, se trouvent dans une position de plus en plus élevée. Une taille massive compromet ainsi la future floraison. Si les lauriers forment une haie, il est conseillé de procéder à une taille légère.

Les premières étapes

Avant de commencer la taille, il faut mettre des gants. En effet, le laurier rose est une plante assez toxique.

Nous l’avons vu, la taille doit être assez légère, de manière à conserver un certain nombre de rameaux de l’année précédente. C’est ce qui permettra d’assurer une belle floraison. Il convient donc de ne pas éliminer plus du tiers des tiges.

Cette taille prend d’abord l’aspect d’une sorte de nettoyage. En effet, vous allez profiter de cette opération pour vous débarrasser en priorité du bois mort et des branches les plus anciennes. L’élimination de ces branches inutiles a pour effet d’alléger la plante.

Poursuivez l’opération

Ce nettoyage effectué, vous pouvez poursuivre la taille. Occupez-vous d’abord des tiges les plus longues, que vous coupez aux deux tiers de leur longueur. Dans le langage des jardiniers, on rabat d’un tiers la longueur de ces branches.

D’une manière générale, veillez, en taillant votre laurier rose, à lui conserver la forme sphérique qu’il prend dans la nature. Couper ces tiges en conséquence, c’est l’assurance d’avoir un laurier plus dense, à la végétation plus étoffée. Cette taille « décorative », si l’on peut dire, peut aussi se pratiquer au printemps.

Vous allez poursuivre la taille en tenant compte d’une particularité de la plante. Sur le laurier rose, les feuilles sont disposées, par groupes de trois, sur une même tige centrale. Pour éclaircir la plante, il importe de couper deux des trois rameaux.

Passez maintenant à l’étape suivante. Si l’arbuste, planté en pleine terre, est très fourni, il faut en examiner l’intérieur. Il est probable que de jeunes plants auront commencé à pousser.

Il convient alors d’en couper quelques-uns, pour donner un nouveau souffle à la plante. Il faut éliminer les pousses les plus faibles et laisser les plus vigoureuses. Toutes ces opérations de taille auront permis d’alléger et d’équilibrer votre laurier rose. Vous lui aurez donné toutes les occasions de prendre un nouveau départ.

Il faut enfin savoir que votre laurier peut devenir un arbre, si vous ne lui laissez qu’une tige, qui lui servira de tronc.

Comment tailler un laurier rose ?
N\\\\\\\'hésitez pas à noter cette page 🙂