Comment recruter un jardinier ?

Le métier de jardinier est un métier répandu et beaucoup recherché. Cela s’explique par le fait que les propriétaires ou futurs propriétaires de jardin ont peu de temps pour s’occuper de leurs espaces verts. Or, ils aimeraient pouvoir vivre avec un jardin bien entretenu. Cet article vous détaille les étapes à savoir pour recruter un jardinier.

Qu’est-ce que le métier de jardinier ?

Le jardinier est un homme de main, responsable de l’entretien d’un espace vert. Par espace vert, on sous-entend entre autres les pelouses, le jardin, les fleurs, les arbres et arbustes, les plates-bandes, les serres et les clôtures végétales.

Les responsabilités d’un jardinier peuvent être très basiques. Toutefois, elles peuvent aussi bien s’étendre vers un niveau de responsabilité plus élevé. En effet, à la base, le jardinier peut s’occuper seulement de tout ce qui est embellissement de jardin (taillage de buisson, taillage artistique de végétaux…) et de tout ce qui concerne l’entretien des espaces verts (nettoyage, arrosage des plantes, ajout d’engrais…).

Le jardinier peut aussi être amené à effectuer la création d’un nouveau jardin ou simplement embellir un jardin déjà existant.

Avec des responsabilités plus étendues, le jardinier peut être amené à gérer les fournitures de jardinage de la propriété. Cette gestion de fournitures comprend ainsi la commande, la réception ainsi que la gestion des entrées et sorties de fournitures.

Dans de grandes propriétés, il peut également servir d’intermédiaire. Cela signifie qu’il servira de point de contact entre les propriétaires et les entreprises de sous-traitances en matière de jardinage ou de paysagisme. En bref, le jardinier est celui qui entretient un espace vert et qui fait que cet espace devienne un lieu qui soit aussi bien agréable à la vue qu’agréable à vivre.

Quels sont les critères de recrutement d’un jardinier ?

Les compétences en jardinage sont bien évidemment la principale qualité requise pour recruter un jardinier. Ce dernier devrait avoir suivi des formations en jardinage. Néanmoins, l’expérience reste le premier critère à prendre en compte en priorité dans le processus de recrutement d’un jardinier.

C’est cet élément qui compte le plus, car un bon jardinier devrait connaitre du bout de ses doigts son métier. Ainsi, à titre d’exemple, il devrait être en mesure de répondre correctement aux questions suivantes:

  • Comment tondre une pelouse, avec quel matériel, à quelle fréquence faut-il effectuer cet entretien ou encore les différents entretiens de l’espace vert ?
  • Quels produits ou quels traitements faut-il apporter aux plantes pour qu’elles soient en bonne santé ?
  • Comment aménager le jardin pour offrir le jardin selon la décoration voulue par le propriétaire des lieux ?
  • Quelles plantes vont bien ensemble et lesquelles ne doivent pas être mises séparément ?

Il existe encore autant de questions que le jardinier doit être apte à répondre. Et une expérience probante ainsi qu’une grande connaissance de l’art du jardinage sont donc requises. À part cela, on demande également au jardinier d’avoir un bon sens artistique et esthétique ainsi qu’un bon sens de l’observation pour réussir l’entretien d’un bel espace vert.

Quelle est la différence d’avec le paysagiste ?

Le paysagiste peut être considéré comme l’architecte d’un jardin. Il imagine, crée, planifie et aménage vos espaces verts. Si vous avez un projet de réalisation de jardins ou d’espaces verts, le paysagiste peut vous aider dans la conception d’un plan détaillé de votre projet. Il sera également l’exécutant pour mener à bien la réalisation de votre projet.

Où trouver un jardinier?

Si vous souhaitez recruter un jardinier professionnel au meilleur tarif, vous pouvez consulter les sites de professionnels spécialisés en jardinage pour trouver rapidement ce que vous cherchez. Ces sites proposent des prestataires triés sur le volet pour leur expérience et leur maîtrise du métier.

Quel salaire pour un jardinier ?

Un jardinier peut être recruté pour effectuer des services ponctuels et spécifiques ou pour un contrat annuel. Les prestations spécifiques telles que l’élagage, le semis de gazon, l’abattage d’arbre, la tonte de pelouse disposent déjà d’une grille de coût minimum et maximum.

À titre d’exemple, la tonte d’une pelouse de moins de 250 m² coûtera environ 0,50 € le m². Le tarif horaire d’un jardinier varie de 10 à 45 € que ce soit dans un contrat annuel ou un contrat de prestation de courte durée.

Ce tarif dépend de plusieurs facteurs, notamment l’expérience du jardinier, la région où vous êtes, la saison, l’état de vos espaces verts et les frais accessoires.

Sachez qu’il est possible de rémunérer un jardinier en Chèque Emploi Service Universel ou CESU. Cette dernière vous ouvre la possibilité de bénéficier d’un remboursement de 50 % des travaux en crédit d’impôt et le CESU permet également de faciliter largement les démarches administratives.

Pour pouvoir bénéficier du CESU, il vous faudra recourir aux services d’une entreprise de jardinage ou de recruter un jardinier en le rémunérant par CESU.