Comment réaliser soi-même ses hormones de bouturage

Il existe de nombreuses solutions pour faire soi-même son hormone de bouturage. Découvrez des méthodes et des astuces écolo, bio pour bouturer tout ce que vous voulez sans vous ruiner.

Sur cette page, on ne parlera pas  de produit phytopharmaceutiques ou de produit phytosanitaire de style Clonex, c’est une approche bio pour créer sa propre hormone et bouturer tout type de végétaux.

Mais avant toute chose, je vous propose une sélection de mes trois hormones de bouturage :

Nom
Meilleur choix
3 x Doff Portland Poudre d'hormones d'enracinement plantes et boutures Lot de 75 g Plantoir
Clonex gel-50ml d'enracinement
Meilleur qualité / prix
2 x Doff Poudre d'hormones d'enracinement 75 g – aide à New racines sur boutures et favorise la racines sain et fort
Aperçu
3 x Doff Portland Poudre d'hormones d'enracinement plantes et boutures Lot de 75 g Plantoir
Clonex gel-50ml d'enracinement
2 x Doff Poudre d'hormones d'enracinement 75 g – aide à New racines sur boutures et favorise la racines sain et fort
Note
Commentaires
16 Commentaires
5 Commentaires
19 Commentaires
Prix
17,60 EUR
12,98 EUR
11,68 EUR
Meilleur choix
Nom
3 x Doff Portland Poudre d'hormones d'enracinement plantes et boutures Lot de 75 g Plantoir
Aperçu
3 x Doff Portland Poudre d'hormones d'enracinement plantes et boutures Lot de 75 g Plantoir
Note
Commentaires
16 Commentaires
Prix
17,60 EUR
En savoir plus
Nom
Clonex gel-50ml d'enracinement
Aperçu
Clonex gel-50ml d'enracinement
Note
Commentaires
5 Commentaires
Prix
12,98 EUR
En savoir plus
Meilleur qualité / prix
Nom
2 x Doff Poudre d'hormones d'enracinement 75 g – aide à New racines sur boutures et favorise la racines sain et fort
Aperçu
2 x Doff Poudre d'hormones d'enracinement 75 g – aide à New racines sur boutures et favorise la racines sain et fort
Note
Commentaires
19 Commentaires
Prix
11,68 EUR
En savoir plus

Faisons l’inventaire des différentes méthodes qui nous sont offertes. Nous nous intéresserons ici aux méthodes maison. Et là, il faut bien reconnaître que le choix est varié:

Les Ronces

Restons dans les méthodes artisanales et parlons de l’utilité des ronces. En effet les jeunes pouces de ronce, les bouts blanchâtres qui forment un petit duvet, sont remplies d’hormones. Il suffit donc d’écraser les pouces et de badigeonner les tiges avant le bouturage.

Le Saule

Pour continuer dans le 100 % bio, il est également possible d’utiliser des branchettes de saule pleureur. cette fois ci prenez vos branchettes de saule et faites-les tremper durant 12 heures. Ensuite faites comme à votre habitude pour faire vos boutures, trempez vos tiges et piquez!;)

Grain de céréales

Généralement on utilise un grain de blé. Couper en deux légèrement la base de votre tige et placer votre grain. Celui-ci va alors agir un peu comme une « allumette » et exciter la tige à créer ses premières racines.

Autres méthodes pour fabriquer ses hormones de bouturage

La Salive

L’une des méthodes les plus connues et les plus anciennes est celle de la salive. En effet, elle a déjà fait ses preuves. Nul besoin de lécher la tige, un petit crachat bien placé suffira amplement.. La salive humaine comporte un nombre impressionnant d’hormones, suffisamment pour favoriser l’enracinement.

L’urine

Une autre solution assez réputée mais peu employée. L’urine de vache et l’urine humaine sont toutes deux très riches en azote, élément indispensable à la création de racines. Afin de réaliser la préparation, le plus simple est d’utiliser votre propre urine. Une fois l’urine recueillie, il faut évidemment la diluer. Les proportions conseillées sont d’1 litre d’urine pour 10 litres d’eau. Cette méthode, bien que peu ragoutante, s’avère extrêmement efficace et bon marché.

Purin de plantes

Pour rester dans le domaine du totalement biologique, vous pouvez utiliser le purin de plantes. Le purin est obtenu par la macération de plantes grossièrement hachées et déposées dans l’eau. Le mieux étant l’eau de pluie, celle-ci est moins riche en calcaire et donc plus adaptée. Il faut compter 1 kg de plantes pour 10 litres d’eau. Le temps de macération varie selon les plantes, préférez d’ailleurs un purin à base d’orties et de consoudes.

Au final, quelle que soit la méthode adoptée, l’important est de s’y prendre à l’avance et de badigeonner vos tiges avec attention. N’oubliez pas qu’une solution de bouturage maison, dans un récipient propre, conservé au frais et à l’abri de la lumière, se conserve très longtemps.

Ne pas oublier

  • Pour bouturer la technique consiste à tremper le fragment de végétal dans votre mélange d’hormone afin de favoriser la croissance des racines.
  • Que ce soit des rameaux d’arbre ou arbuste, la future bouture sera ensuite mise dans une mini serre, ou chambre de culture, dans un terreau adéquat fait de tourbe et de bille d’argile (attention le mélange est différent pour les terreaux de semis). Si vous faites dans l’hydroponie, la méthode est différente car là on utilise souvent la laine de roche. Prenez les précautions nécesaires.
  • Pour ce qui est du matériel, le jardiner peut très bien les acheter en Growshop ou sur internet. Vous aurez besoin d’une terrine, d’un sécateur ou d’un scalpel, d’une mini serre, et éventuellement d’un ballast électronique  et d’un éclairage horticole pour les jardiniers les plus aboutis.
  • Pour info cette technique fonctionne pour tout type de végétaux à multiplier: arbres, arbustes, plantes grimpantes, géranium, plante verte.
  • Prévoyez toujours un insecticide pour lutter contre les nuisibles. Bien souvent les changements de couleur du feuillage annoncent la présence de nuisible ou maladie.


Et vous alors? Quelle méthode utilisez vous? Faite partager vos expériences!

Comment réaliser soi-même ses hormones de bouturage
3.9 (78.82%) 17 votes

Les commentaires sont fermés.