Bouturer le groseillier : quelle technique utiliser ?

Pour bouturer le groseillier, il existe deux techniques : le bouturage estival qui se fait de juin à septembre et le bouturage hivernal à réaliser de décembre au mois de février. Si la méthode est légèrement différente selon la saison, vous obtiendrez quasiment le même résultat : de nouveaux arbustes offrant des fruits aux mêmes caractéristiques que ceux de la plante-mère.

Quels matériels utiliser pour bouturer le groseillier ?

Quelle que soit la technique que vous utiliserez pour bouturer le groseillier, vous aurez besoin des matériels suivants

  • Un sécateur propre et bien affûté.
  • De l’hormone de bouturage.
  • Terreau + sable et des pots pour le bouturage estival.

Comment s’y prendre pour le bouturage estival du groseillier ?

Pour bouturer vos groseilliers en été, choisissez une belle tige d’environ un an, puis prélevez sur ce rameau une bouture de 20 à 30 cm de long en sectionnant juste au-dessus d’un bourgeon. Coupez la partie haute de la bouture et enlevez les feuilles en ne laissant que trois au sommet.

Pour que votre bouture s’enracine facilement, trempez l’extrémité inférieure du tronçon dans de l’hormone de bouturage avant de les planter.

Remplissez votre pot d’un mélange de terreau et de sable, puis installez la bouture au milieu en veillant à ce que deux bourgeons dépassent le sol. Tassez bien autour de la bouture et arrosez le sol de façon homogène.

Votre pot doit être conservé dans un endroit abrité, au pied d’un mur par exemple. Arrosez votre bouture régulièrement jusqu’en hiver où vous la laisserez pousser tranquillement dans son coin. Le printemps venu, repiquez votre jeune pousse dans la terre, à son emplacement définitif.

Comment procéder pour bouturer le groseillier en hiver ?

A la différence du bouturage estival, le bouturage du groseillier en hiver peut se faire directement à son emplacement définitif. Ce qui rend la tâche plus facile.

Cependant, au lieu d’un seul tronçon, vous aurez besoin de 3 boutures de 30 à 40 cm de long prélevées sur 3 beaux rameaux de l’année.

Après avoir habillé vos boutures en sectionnant légèrement leur partie haute, plantez-les directement dans la terre en les enfonçant à un tiers de leur longueur. Formez un triangle de 10 cm pour chaque côté afin d’avoir un pied bien étoffé, puis arrosez vos boutures. La pluie fera le reste du travail et d’ici le printemps prochain, vos groseilliers seront bien feuillus.

Bouturer le groseillier : quelle technique utiliser ?
N\\\\\\\'hésitez pas à noter cette page 🙂