Les principaux arbres à ne pas planter près des maisons

Loin de s’effectuer au hasard, planter des arbres aux alentours d’une maison nécessite certaines précautions. En effet, pour éviter toutes surprises désagréables, il est crucial de savoir si les espèces d’arbres qu’on a choisi de planter auprès de notre maison conviennent parfaitement. Pour vous aider à cet effet, voici les règles à suivre ainsi que les précautions à prendre pour planter des arbres à proximité d’une maison.

Quelles sont les conditions pour planter un arbre aux alentours d’une maison ?

Régie par des normes locales, la plantation d’arbres est soumise à des conditions. En effet, pour planter des arbres sur un espace donné, il vous incombe de veiller au strict respect de certaines règles. En effet, l’une de ces règles consiste à maintenir une distanciation entre les arbres et les constructions, les fosses septiques, les canalisations, etc.

Vous devez également planter les arbres de manière à ne pas obstruer les fenêtres, les vérandas, etc. Pour information, si vous souhaitez planter un arbre qui à la croissance fait moins de 2 m, vous devez maintenir une distance minimale de 50 cm entre ce dernier et les maisons. Quant à ceux qui dépasseront 2 m à la croissance, une distanciation d’au moins 2 m s’impose entre eux et les propriétés. Toutefois, il est bon de savoir qu’en fonction de la capacité de croissance de l’arbre, la distance entre celui-ci et les maisons peut également évoluer. Par exemple, pour certains arbres à forte croissance, une distanciation de 5 ou 10 m s’avère quelquefois nécessaire.

Les mesures citées ci-dessus constituent des précautions à prendre avant de planter un arbre sur un terrain. Toutefois, il existe certaines espèces d’arbres à ne pas planter près des maisons. Pour en savoir plus cliquer sur maison-love.fr

variétés d’arbres à éviter

Quelles sont les variétés d’arbres à éviter auprès d’une maison ?

Contrairement aux arbres à développement moyen, les arbres à grand développement sont déconseillés auprès des maisons. En effet, ces derniers développent un système racinaire dangereux pour la fondation d’une maison. Comme exemple d’arbres à fortes croissances, vous avez :

  • l’eucalyptus
  • le chêne
  • l’orme
  • le prunus
  • l’acacia
  • le saule pleureur
  • l’érable argenté
  • le peuplier d’Italie, etc.

À côté de ces types d’arbres, vous avez également les arbres à bois fragiles. Ils ont pour inconvénients de perdre énormément de feuilles. Cela contribue à l’obstruction des canalisations et à l’endommagement du sol. Tel est le cas du marronnier, du tulipier de Virginie, etc. De même, il convient de prohiber à côté des maisons des arbres tels que le frêne, le poirier de Chine, le cèdre Blueberry, etc. Ces derniers occasionnent des allergies.