Les maladies cryptogamiques des rosiers

Comparable à la mycose chez les animaux, les maladies cryptogamiques sont causées par des champignons et peuvent détruire totalement les plantes. L’oïdium sur les rosiers en est sa représentation, tout comme le mildiou sur les plants de tomates.
Présentes dans tous les jardins, si elle sont diagnostiquées à temps, elle peut être traitée.

Une maladie volatile

La maladie est un champignon qui s’installe facilement, car elle se propage par les airs, grâce au vent. Les spores de ces champignons étant minuscules, ils peuvent se greffer très facilement sur les plantes, et profiter d’une moindre ouverture ou plaie sur une plante pour s’installer et végéter.

Les maladies fongiques du rosier

  • Les rosiers, même s’ils sont greffés, peuvent recevoir ces maladies. On les remarque aisément car un dépôt blanchâtre et poudreux se pose sur le feuillage. L’oïdium est la maladie cryptogamique la plus fréquentes sur les rosiers.
  • Le marsonia (ou maladie des tâches noires) est une autre maladie causée à cause d’un champignon. Elle se caractérise par la présence de tâches très significatives sur les feuilles. Cette maladie apparaît dès le début de l’été. Si on ne prend pas soin de traiter, le rosier peu se retrouver totalement défolié. La prolifération de cette maladie est généralement dû à un arrosage trop important, ou à une humidité trop importante pendant les mois de Mai à Juin.
  • La rouille est aussi une maladie fongique. On découvre sa présence par l’apparition de pustules oranges présents sous la face inférieure de la feuille.

Traiter ces champignons en curatif ou en préventif.

Les maladies fongiques s’attaquent naturellement à plus de 90% des plantes de nos jardins. Face à cette évidence, il vaut mieux anticiper et traiter préventivement ces rosiers. Je ne saurais que vous conseiller d’appliquer un traitement à la bouillie bordelaise dès les mois de Février/Mars, afin de limiter le déploiement de maladies. Mais la plus sage des préventions reste aussi et surement le nettoyage des vos outils, avec de l’alcool, pour ne pas transmettre la maladie quand vous pratiquez la taille de vos sujets.

Voici quelques recettes simples pour limiter les traitements curatifs:

  • Réduire les arrosages excessifs
  • Coupez les feuilles et les rameaux trop atteints par la maladie, et les brûler.
  • nettoyer les outils pour les désinfecter après chaque taille
  • Coupez les exces de feuillage qui favoriserait l’humidité stagnante
Les maladies cryptogamiques des rosiers
N\\\\\\\'hésitez pas à noter cette page 🙂